Les cuivres  

"Posaune" planche de Musicalisches Theatrum, gravure sur cuivre de Christoph Weigl,
Nuremberg, 1722




Dans les ensembles

ensemble de cornets et sacqueboutes

 

En savoir plus ...

 

 

En faisant coulisser sur elle-même la double branche de la trompette, un inventeur génial du XVème siècle dota celle-ci de tous les degrés de la gamme. Le geste du musicien qui tire (sacque) et pousse (boute) la coulisse donna le nom français à l'instrument.

A l'époque baroque, il y avait différentes tailles de sacqueboutes. Les plus utilisées étaient les instruments de registre alto, ténor et basse, mais il semblerait qu'un instrument soprano ait existé.

Comme le cornet à bouquin, la sacqueboute a connu sa période faste à Venise au XVIème et XVIIème siècles.

Plus ou moins délaissée par la suite mais toujours jouée en Autriche dans la musique d'église pour doubler les voix, c'est là qu'elle a été réintroduite à l'orchestre classique à la fin du XVIIIème siècle sous le nom italien de trombone.
Le pupitre de trombones comportait alors 3 instruments alto, ténor et basse, correspondant aux tessitures vocales de même nom.

Le trombone a peu évolué jusqu'à nos jours (si l'on n'exepte l'ajout de valves) : seules les dimensions du tube et du pavillon ont augmenté sensiblement pour s'adapter au volume sonore de l'orchestre qui est devenu de plus en plus puissant.

auteur :Jean-François Madeuf

2005 © Copyright Eolus-Tous droits réservés | Accueil Eolus | Petite histoire des ensembles à vent | Les instruments | une approche | Contact |Haut de page