Chaque ensemble d'instruments à vent est typique d'une époque donnée.
l'Alta du Moyen-Age

 

Avant d'avoir eu un rôle musical, les instruments à vent ont d'abord été des instruments de protocole et de signalisation, directement liés à l'exercice du pouvoir. Par ailleurs, une grande partie de la musique ancienne pour instruments à vent est de la musique d'ensemble.

 

Les ensembles de cornets et sacqueboutes
de la fin de la Renaissance et du début de la période baroque

Autrefois sous l'Ancien Régime, les musiciens étaient employés essentiellement par les cours aristocratiques, par l'église, parfois par des villes libres.
Les musiques qu'ils jouaient tant sacrées que profanes, avaient en général une fonction et la musique de divertissement pure était très minoritaire
. Les instruments sont souvent la propriété de l'employeur, qui les commandent aux facteurs. Comme souvent à l'époque la majorité des musiciens jouent de plusieurs instruments (par exemple, les trompettistes jouant du cor).
La formation initiale des musiciens professionnels s'effectuent la plupart du temps au sein d'une maîtrise, et se poursuit généralement en apprentissage auprès d'un unique maître. Les professions de musiciens sont régies par des systèmes de guilde ou d'offices royaux.

  Les ensembles de trompettes et timbales,
et les bandes de hautbois
de l'époque baroque

Aujourd'hui, des ensembles font revivre ces pages de l'histoire des instruments à vent en travaillant avec des facteurs d'instruments, menant des recherches musicologiques sur le répertoire, le mettant en situation, dans un souci de donner une restitution fidèle qui conduit au plaisir musical.
La tradition de l'école française de vents, vivifiée par l'esprit de la musique ancienne, a engendré de nombreux ensembles s'attachant à explorer ces répertoires oubliés.

      Sextuors, octuors et orchestres d'harmonie
de l'époque classique
 
2005 © Copyright Eolus-Tous droits réservés | Accueil Eolus | Les instruments | une approche | Contact |Haut de page