Les bois  
,"Clarinet" , planche de Musicalisches Theatrum, gravure sur cuivre de Christoph Weigl,
Nuremberg, 1722

Dans les ensembles

Bandes de hautbois
Octuor classique

 

En savoir plus ...

 

En l'an 1700, dans son atelier situé à Nuremberg, Johann Denner, facteur bien connu déjà pour ses excellents hautbois et bassons, inventa deux nouveaux instruments : le chalumeau et la clarinette.
Il apporte d'abord des améliorations majeures au primitif chalumeau populaire, en ajoutant deux clés (pour étendre sa tessiture) et en perfectionnant l'intonation de son registre fondamental. Avec une perce cylindrique et une anche simple, cet instrument est fabriqué en plusieurs taille (du soprano au basson de chalumeau), et utilisé pour sa sonorité faible et douce par des compositeurs allemands (Telemann, Haendel, Graupner, Fasch), autrichiens (Caldara, Fux, Gluck) et italiens (Vivaldi).

C'est en essayant d'augmenter la tessiture du chalumeau que J. Denner aboutit à la clarinette. Equipée de deux clés et d'un pavillon conique en bois, la clarinette baroque est l'instrument employé par Haendel, Telemann, Molter et Vivaldi, parmi d'autres.

De successives améliorations (visant principalement à faciliter l'émission de certaines notes sourdes et difficiles à doigter) aboutissent dans les années 1750, à la clarinette à cinq clés, qui ne subit quasiment aucune modification pendant les cinquante années suivantes.
Fabriquée aussi en différentes tailles, selon les tonalités, la clarinette classique est soumise à l'inventivité des facteurs, ce qui permet d'aboutira la clarinette de basset et au cor de basset qui, équipés de clés supplémentaires pour le pouce, possédent une tessiture plus étendue dans le grave.
La clarinette à cinq clés, la clarinette de basset et le cor de basset sont les instruments que Mozart employa souvent dans ses oeuvres.

A partir de 1800 s'ouvre une nouvelle phase d'expérimentation (visant surtout, grâce aux nombreuses clés ajoutées, à rendre plus homogène les différents registres) qui se termine, dans les années 1850, par la création des systèmes modernes.

auteur :Jean-François Madeuf


2005 © Copyright Eolus-Tous droits réservés | Accueil Eolus | Petite histoire des ensembles à vent | Les instruments | une approche | Contact |Haut de page