"Esthétique, langage et instruments sont indissociables de leur époque"
(Jean-Claude VEILLAN, Le cri du canard, Zurfluh, Paris 1993)


Est généralement considéré comme musique ancienne est la musique écrite (en opposition aux musiques populaires et improvisées de tradition orale) d'avant 1800 en Europe. Il s'agit de la musique médiévale, renaissance, baroque et classique.

Musique de circonstance, essentiellement composée pour l'instant et plus rarement pour la postérité (par opposition à la musique d'après 1800), une partie de celle-ci est conservée dans les bibliothèques d'Europe et a été remise à l'honneur, à travers concerts, enregistrements ou publications, depuis une trentaine d'années.
Ce terme désigne par élargissement une approche historique de ces répertoires qui se caractérise par le souci d'une plus grande authenticité (ou fidélité au compositeur). Une telle approche concerne de plus en plus le répertoire d'après 1800.

 


Pour rester fidèle à l'intention d'un compositeur, il est nécessaire d'utiliser l'instrumentarium pour lequel il a écrit, et c'est pour cela que l'on joue sur des instruments originaux ou des copies.

Cela implique aussi d'utiliser les modes de jeu correspondants, donc de s'appuyer sur les sources musicales et traités d'interprétation d'époque.

Cela implique parfois même de retrouver les conditions d'exécution de cette musique au niveau acoustique : lieux, conditions d'exécution, taille des ensembles...

 

A dela du domaine de la musique ancienne, ce type de démarche peut s'appliquer à tout répertoire passé, comme le font, aujourd'hui, certains musiciens de jazz...

2005 © Copyright Eolus-Tous droits réservés| Accueil Eolus | Petite histoire des ensembles à vent | Les instruments | Contact | Haut de page